• 2ème période Le peintre «mystique»


    Décrire les conséquences des électrochocs sur la vie et l'œuvre de Jean Millien serait trop long mais on peut constater que l'expression de ce créateur, dont la critique salue depuis longtemps déjà la puissance incontestable, va prendre des « couleurs » nouvelles.
    Est-ce une volonté de rétablir l'équilibre? Millien a visiblement prit un tournant mystique, car abondent dans son œuvre les valeurs religieuses ou symboliques. Celles-ci s'annonçaient déjà avec sa collaboration avec Lesquibe lors de réalisations de peintures et de vitraux pour des églises basques, dont la cathédrale de Bayonne. Il représente des « Vierge», des  Anges , des «  Christ » et des symboles caractéristiques tels que poissons, chevaux, colombes. On y ajoutera les portraits de personnages dont la force créatrice l'aura sans doute influencé (Eluard, Bachelard, Villon...) Sa période « mystique » est très productive a en juger le nombre d'expositions et de salons auxquels il participe, appuyé en cela par une presse artistique particulièrement élogieuse.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :